Laura Risk: Scottish and Québécois fiddling.

"Laura plays in a powerful, percussive style, with tight control and beautiful tone but bursting with energy and passion, turning reels into romps and slow airs into soul-searches." - Alex Monaghan, Living Tradition, Jan/Feb 2005


Laura Risk

Laura Risk se démarque par son style expressif et diversifié, qui lui permet aisément de nous transporter entre l'élégante musique écossaise de salon du XVIIIe siècle et les vigoureux strathspeys et reels qui font la joie des salles de danse de l'Écosse et du Québec.  

Native de la Californie, Laura Risk grandit dans le milieu effervescent de la musique écossaise à San Francisco sous le tutelage du maître Alasdair Fraser. Son duo d'adolescence avec la violoneuse Athena Tergis fut marqué par les compositions originales et les arrangements créatives des pièces traditionnelles écossaises. Leur disque Journey Begun fut acclamé par la critique: « Tergis et Risk [sont] le toast de la renaissance celtique de la Californie du nord » (Strings Magazine).

Après d'avoir déménagé à Boston en 1996, Laura fit partie de l'ensemble Cordelia's Dad, du style « roots américain ». Leur disque Spine (1998) fut couronné "Folk Album of the Month" par MOJO. Écrivit CMJ New Music Monthly: « S'il y a un avenir pour la musique traditionnelle américaine, c'est probablement Cordelia's Dad ». L'ensemble fit de nombreuses tournées en Amérique du nord et en Angleterre, incluant des spectacles au Centre Barbican de Londres, les festivals folk de Newport, Winnipeg, et Philadelphia, et le festival City Stages (Birmingham, AL).

Pour son disque Celtic Dialogue (1999) -- décrivit par le Boston Globe comme un des dix meilleurs disques de l'année -- Laura et la pianiste Jacqueline Schwab explorèrent les liens entre la musique savante et la musique traditionnelle en Écosse au milieu de XVIIIième siècle. « [Le disque Celtic Dialogue] met les deux artistes à leur meilleur, révolutionnaire, très traditionnel mais avec une élégance compositionnelle et une sens provocante de l'improvisation... Des parties égales d'un concert de chambre style classique et un 'ceilidh' celtique farouche » (Scott Alarik, WBUR, Boston). Dernièrement, Ken Burns, cineaste primé, utilisa des sélections de Celtic Dialogue comme partie de la piste sonore de son série PBS, The National Parks: America's Best Idea.

En 1997 Ken Kolodner, grand virtuose du cymbalum, invita Laura et Robin Bullock (guitare) à lui joindre pour une semaine d'enregistrement à l'état de New York au Troy Savings Bank Music Hall, une salle de spectacle renommée pour ses qualités acoustiques. Le disque qu'ils ont réalisé, Walking Stones, s'est placé au sommet des charts des musiques du monde et sur la liste de quinze best-sellers du BMG Record Club, et plus de 50.000 exemplaires ont été vendus. Ensuite, Ken, Laura et Robin firent des tournées pendant quelques années comme l'ensemble Greenfire et réalisa le disque Greenfire en 1998. Après le déménagement en France de Robin, Ken et Laura ont continué à se présenter comme duo et ont enregistré le disque A Roof for the Rain. Les spectacles de Greenfire et le duo inclurent un concert « Mémoires Vives » pour Radio-Canada, un spectacle à Longwood Gardens en Pennsylvanie, soloists vedettes pour « Christmas with the Baltimore Choral Arts Society », vu par plus de 500,000 personnes dans la région de Washington D.C. à WMAR TV (ABC), et -- jamais à être oubliée -- la conférence annuelle de la Société pour l'enquête gynécologique!

En 2001 Laura déménagea à Montréal, où elle travailla avec la gigueuse et novatrice Sandy Silva (La Bottine Souriante, Open House). « Un dialogue musical brillant » fut la critique du Glasgow Herald à propos de leur spectacle duo. Ensemble, les deux femmes créèrent une interaction dramatique de la musique et la danse traditionnelle, la chorégraphie innovative, et l'improvisation brute. Leurs spectacles inclurent le festival Celtic Connections à Glasgow (Écosse), la festival de danse Jacob's Pillow (MA), D'Amour et de Danse (Centre Pierre-Peladeau, Montréal), Wheatlands Music and Dance Weekend (MI), le Mission Folk Festival (BC), le Chico World Music Festival (CA), plus une spectacle au musée d'art contemporaine de Philadelphie.

Laura lança son disque solo 2000 Miles en 2004. Elle collabora avec des étoiles des scènes trad et jazz québécoises: Éric Beaudry (La Bottine Souriante, De Temps Antan) à la guitare, Rachel Aucoin (Raz de Marée, Domino) au piano, Éric Breton (Perdu l’Nord) aux percussions et Michel Donato (Bill Evans, Oscar Peterson) à la contrebasse.  Mais le repertoire, lui, était écossais pure laine: des ‘Highland reels’ vivants, des airs gaëliques mélancoliques, et des  strathspeys élégants du nord-est de l’Écosse. Selon l'ABC Radio National d'Australie, « 2000 Miles est un excellent et imaginatif nouveau disque de musique écossaise... Le verve et le lyrisme sont tous les deux abondamment évident ».

En plus de ses représentations en solo, Laura joue présentement avec Paddy League (guitar, voix, percussions) et Kieran Jordan (gigue) dans le trio Triptych. Expressif mais viscéral, leur son trouve ses racines dans les traditions de musiques, chansons et danses de l'Irlande, l'Écosse, et le Québec. Le trio vient de lancer leur premier album. Leurs spectacles incluent le Festival Mémoire et Racines (QC), le Festival International des Arts Traditionnels de Québec, « A St. Patrick's Day Celtic Sojourn » avec la personnalité radiophonique Brian O'Donovan, et le Touhill Performing Arts Center à l'Université de Missouri, St. Louis.

Au cours des dernières années, Laura s'est illustrée comme pigiste avec de nombreux ensembles tels que l'Ensemble Galileï, le John Whelan Band, et la compagnie de théâtre Kiltartan Road. En 2005, Laura fit partie du « Bal des Ménestriers », une production de Danse Cadence pour le Festival Montréal Baroque; en 2006 elle fut la violoneuse avec « La traverse miraculeuse », une production de CBC/McGill qui mettait en collaboration l'ensemble baroque La Nef et Les Charbonniers de l'enfer, vedettes acapella de la scéne trad québécois. Laura joue aussi pour la danse écossaise (RSCDS) avec son ensemble Les Joueurs de Bon Accord (avec Nicholas Williams au piano et Éric Breton aux percussions).

Renommée comme professeure marquante qui peut inspire des étudiants de tout niveau, Laura a enseigné entre autres au Valley of the Moon Scottish Fiddling School, le Swannanoa Gathering (Celtic Week), Fiddlekids, Alasdair Fraser's Sierra Fiddle Camp, le Southern Hemisphere School of Scottish Fiddling (New Zealand), Boston Harbor Scottish Fiddle School, Rocky Mountain Fiddle Camp, et le Southern California Suzuki Institute. Pendant ses années à Boston, Laura était professeure de « fiddling » à Wellesley College, où elle diriga les Fiddleheads, l'ensemble de musique celtique.